Nouvelles recettes

Michael Symon remporte le prix du public au Burger Bash

Michael Symon remporte le prix du public au Burger Bash


La huitième édition annuelle de l'Amstel Light Burger Bash a eu lieu vendredi soir sous le grand chapiteau du 14e Le festival annuel du vin et de la gastronomie de South Beach et 31 chefs de tout le pays se sont réunis pour célébrer le plus américain des aliments, le hamburger. Les petits pains allaient des ramen aux bananes plantains, les garnitures allaient des bâtonnets de pommes de terre au fromage au piment, et les galettes allaient du saumon au porc, mais la grande majorité a emprunté la route du bœuf et du fromage, et à la fin de la journée, la création de Michael Symon a remporté la victoire, pour la quatrième fois en huit ans.

Le hamburger s'appelait le «Fat Doug» et était une galette de bœuf garnie de salade de chou, de tranches de pastrami grillées pour ressembler au bacon, de fromage Castello Havarti et de moutarde de style ballpark. Il a frappé toutes les bonnes notes et était absolument stellaire, mais avait certainement beaucoup de concurrence.

Le gagnant a fait des allers-retours au fil des ans, Josh Capon de Lure Fishbar ayant également gagné plusieurs fois. Au Bash, il a servi le hamburger qui a tout commencé lorsqu'il a obtenu sa première victoire, et ce fut certainement un appel serré : son classique Bash Burger était garni d'une confiture décadente d'oignons et de bacon caramélisés, de cornichons râpés, de fromage américain et d'un secret sauce, et a été servi avec des tater tots de sel et de vinaigre.

Alors que le People's Choice est le grand gagnant de la soirée, il y a aussi un deuxième prix décerné, pour celui que les juges présents ont préféré. Andrew Zimmern, Geoffrey Zakarian, Anne Burrell et la musicienne Trisha Yearwood étaient les juges de cette année, et ils ont choisi le 10 de Shake Shacke Mélange anniversaire à sec, garni d'un tas d'oignons frits croquants. C'était incroyablement délicieux, et nous espérons qu'ils l'ajouteront au menu permanent.

Parmi les autres produits phares, citons l'Original Ramen Burger rendu célèbre au Brooklyn's Smorgasburg, le "Big Sexy" de Chris Santos garni d'oignons caramélisés, de fromage américain et d'une sauce secrète, le célèbre H&F Burger de Holeman & Finch, une création à double galette qui a remporté notre prix du meilleur de l'Amérique. Burger, "Murph-u-letta" de Marc Murphy, garni de giardiniera, provolone, sopressata et aïoli aux olives vertes, et le classique de Miami Frita Cubana, une fine galette garnie de bâtonnets de pommes de terre frites, de la légende locale El Rey de las Fritas.

Comme d'habitude, l'événement a été organisé chaotique, avec de longues files d'attente pour les hamburgers les plus populaires, mais à la fin, tout le monde a pu essayer tout ce qu'il voulait, et comme toujours, ce fut un succès retentissant.

On se voit l'année prochaine !

Cliquez ici pour toute la couverture du South Beach Wine & Food Festival 2014.


2011 SoBe Burger Bash : Michael Symon remporte le concours annuel de Rachael Ray à South Beach Throwdown (PHOTOS)

Événement phare du 10e South Beach Wine & Food Festival, le 5e annuel Rachael Ray Burger Bash s'est terminé jeudi soir dans un véritable sauna de bœuf sur le sable de South Beach.

Près de 30 concurrents chefs et restaurants ont servi leurs hamburgers à des foules de fans, dont Michael White et son hamburger « White Label » vieilli à sec Ai Fiori, le gagnant de 2009 Spike Mendelsohn (habillé en Hamburglar), Tim Love de Lonesome Dove servant un burger de wapiti bien accueilli avec foie gras et confiture de myrtilles, Morimoto et son burger wagyu avec œuf au plat, Michael Schwartz, Laurent Tourondel, le prestigieux burger Shake Shack (et vainqueur du premier Burger Bash en 2007), et le meilleur burger de 2010, Umami Burger de LA.

En fin de compte, cependant, ces dignes concurrents ont remporté les grands honneurs :

Le Burger « Mieux Habillé », pour réalisation en condiments, est allé à Michel Symon et sa garniture de sauce shasha, une sauce à la moutarde piquante aux piments hongrois.

Le "Prix des juges" est allé à Marc Murphy et son burger 'Big Marc', du restaurant Landmarc de New York.

Et, enveloppe, s'il vous plaît. le très convoité « People's Choice Award » est allé au gagnant de l'année dernière Michel Symon, marquant les toutes premières victoires consécutives de Burger Bash, et faisant sûrement de Symon un shoo-in pour le Burger Bash Hall of Fame, encore inexistant. Son hamburger gagnant a été surnommé le Yo! Burger, qui avait du salami frit, du fromage provolone, la sauce shasha gagnante susmentionnée et des oignons marinés.

En acceptant le prix, Symon a crédité sa stratégie de viande sur viande, expliquant: "L'année dernière, c'était le pastrami, cette année c'était le salami. Tout tourne autour de la viande sur la viande, bébé!"

Félicitations au chef Symon pour sa grande victoire, et pour des photos de qualité iPhone (attention aux téléspectateurs) de l'événement de jeudi soir, consultez le diaporama ci-dessous (Mettre à jour: inclut désormais également des photos de meilleure qualité !), et pour plus de photos en coulisse, consultez l'excellent ensemble de photos de Slashfood ici.

Et n'oubliez pas de visiter le blog en direct de HuffPost Food du South Beach Wine & Food Festival pour des mises à jour sur le terrain jusqu'à la fin du week-end.


Michael Symon a partagé sa recette de burger à l'oignon français du concours annuel South Beach Burger Bash, où il a pris la deuxième place en 2013.

Voici comment préparer la dernière approche de Michael pour le meilleur burger, son French Onion Burger. Bien que Symon soit arrivé à la deuxième place cette année, il peut toujours se sentir comme un féroce compétiteur, et vous pouvez goûter vous-même son hamburger primé.

Ingrédients du burger à l'oignon français

Michael a dit qu'il utilise à parts égales du mandrin, de la poitrine et des côtes courtes. Il a recommandé de ne pas trop emballer vos galettes.

  • 2 lb de boeuf haché (75 % de maigre)
  • 1 1/2 tasse d'oignons caramélisés
  • 1 gros oignon, tranché
  • 12 pièces Bacon
  • 1 tasse de fécule de maïs
  • 1 tasse de farine
  • 6 rouleaux de pommes de terre
  • Huile d'olive
  • Sel & Poivre
  • sauce béchamel
  • 2 cuillères à soupe de raifort frais
  • 1 1/2 tasse de Gruyère
  • Sel & Poivre

Instructions pour le hamburger à l'oignon français Michael Symon

  1. Chauffer une plaque chauffante à feu moyen-vif. Chauffer l'huile dans une grande casserole à 370 F.
  2. Chauffer une sauteuse à feu moyen-vif et cuire le bacon environ cinq minutes, jusqu'à ce qu'il soit croustillant. Laisser égoutter sur un essuie-tout ou une assiette.
  3. Créez des galettes d'environ 6 onces chacune, juste un peu plus grandes que le diamètre du petit pain.
  4. Former une marque de pouce dans chaque galette et assaisonner les deux côtés avec du sel, à l'extérieur seulement.
  5. Chauffer sur la plaque chauffante pendant trois à quatre minutes, jusqu'à ce qu'ils soient carbonisés.
  6. Retournez ensuite la galette et faites cuire deux à trois minutes, jusqu'à ce que la température désirée soit atteinte.
  7. Faire griller les petits pains à feu doux.
  8. Mélanger la farine, la fécule de maïs et le sel dans un bol avec les oignons émincés.
  9. Enrober les tranches d'oignon uniformément. Filtrer et secouer le surplus de farine.
  10. Plonger dans l'huile chaude et cuire quelques minutes, jusqu'à coloration dorée. Ne surchargez pas le pot.
  11. Égoutter les oignons et laisser reposer sur une serviette en papier. Assaisonnez avec du sel.
  12. Enduisez votre pain de votre condiment ou sauce préférée.
  13. Ajouter les oignons caramélisés, le bacon et le burger cuit.
  14. Terminer avec la sauce à fondue, l'oignon frit et le pain.
  15. Pour faire la fondue, mélanger la béchamel avec du raifort, du fromage, du sel et du poivre.

Selon vous, quel est le secret d'un burger imbattable ?

À propos de Pat Howard

Pat Howard est écrivain et éditeur à Los Angeles. Il est né avec une télécommande à la main et est reconnaissant d'avoir enfin un refuge à Recapo pour son amour pathologique de la télévision de jour.


Liste des recettes de hamburgers primées

La cuisine est définitivement un art que tout le monde ne peut pas faire, mais seule une personne dévouée et passionnée peut le faire. Ce n'est pas non plus la tasse de thé de tout le monde. Quand je pense à cuisiner quelque chose qui prend moins de temps est économiquement disponible aussi, je pense toujours à faire un hamburger. Il peut également être fait à la maison. Mais le hamburger que je fais n'est pas si unique que ce serait en quelque sorte un moyen de rendre votre temps libre agréable uniquement. Tous les hamburgers ne sont pas créés égaux et tout le monde ne peut pas faire un hamburger meilleur. De nombreuses émissions de télévision sont là pour faire ressortir les talents culinaires et les potentiels de la personne qui est passionnée et aime cuisiner. Cooking Burger est une idée simple, mais celui qui peut faire un hamburger parfait pense également au délai et à l'économie. Tout le monde opte pour la nourriture qui consomme moins de temps avec les ingrédients disponibles dans l'épicerie à proximité et également économiquement viable car tout le monde veut le prix généreux de la nourriture. Mais ici, je veux vous faire connaître quelques recettes de hamburgers primées qui vont certainement vous épater et vous mettre l'eau à la bouche.

Le Schlow Burger est la recette primée. C'est le hamburger qui est super facile à faire car il est simple avec des ingrédients comme une sauce crémeuse au raifort qui peut être faite à la maison, du fromage cheddar qui ajoute le meilleur goût et rend le hamburger juteux et savoureux, des oignons caramélisés croustillants et définitivement moulus galette de bœuf parfaitement assaisonnée et grillée de la meilleure des manières. Il a remporté le Prix ​​du public du South Beach Wine & Food Festival.

Le Fat Doug Burger est une autre recette primée. Il a remporté le Burger Bash People's Choice du South Beach Wine & Food Festival Décerner. Le hamburger se compose d'ingrédients comme un pain brioché, du pastrami, de la salade de chou, de la moutarde du stade et du fromage suisse crémeux, ainsi qu'une galette juteuse composée d'un mélange de surlonge hachée, de côtes courtes désossées hachées et de poitrine hachée. Tout le monde connaît Michael Symon tel qu'il est vu dans l'émission de cuisine de jour The Chew, il est également vu dans Iron Chef America, y compris sa célèbre chaîne de hamburgers B Spot Burgers. C'est le burger signature de b Spot Burger. Cet homme possède également son restaurant où vous pouvez trouver ce burger.

Pour gagner un prix, la recette que vous préparez doit être différente et prometteuse dans le goût et les ingrédients qui la composent jouent également un rôle. De même, les épices utilisées, même les garnitures qui ajoutent de la saveur et rendent le hamburger spécial, comptent le nombre que vous pouvez gagner dans la compétition. Kenny et Ziggy sont le burger In Queso Emergency est énorme, gluant, salissant et est plus de burger que n'importe quel être humain raisonnable pourrait jamais vouloir avoir. It's Patty est fait avec la côte de boeuf hachée courte et le steak de jupe de Pat LaFrieda d'une demi-livre, et les garnitures ont utilisé de la laitue, de la tomate en tranches fines, du pepper jack, de l'avocat, du bacon de marque noire, de la mayonnaise chipotle et des cordes d'oignon, entre un challah petit pain qui est rôti avant de faire le burger. Il est si digne qu'il a remporté un prix Gagnant des meilleurs hamburgers de Zagat en Amérique.

Combien d'entre vous aiment avoir de meilleures idées de cuisine auprès de leurs aînés ? Tout le monde veut faire le sien et s'ennuyer pour obtenir des instructions de quelqu'un d'autre. Mais il est prouvé que ce n'est pas une mauvaise idée d'obtenir les idées pour cuisiner des anciens. Parce qu'ils peuvent bien vous guider sur les combinaisons et les saveurs que la nourriture donne avec la combinaison parfaite. Voici une autre recette de hamburger primée qui a une histoire différente. C'est la combinaison inventée par la grand-mère du gagnant qu'elle a faite et qui a remporté le prix. Elle a fait de la valeur grâce à l'inspiration de sa grand-mère.

Le Logan County Hamburger a remporté le prix New York Wine & Food Festival Burger, Bash. Il a été réalisé par Katie Lee qui figurait également dans son livre de cuisine, The Comfort Table. La combinaison était si simple et composée d'ingrédients peu coûteux qui pouvaient être préparés pendant votre temps libre. Selon elle, cette recette vient de sa vieille grand-mère, qui a inventé sa combinaison avec des ingrédients bon marché comme du bœuf, du pain croustillant, du fromage fondu, un oignon jaune qui est simple, vraiment délicieux et pas cher.

Un peu de temps pour donner le nom supplémentaire de la recette est tellement accrocheur. Il en va de même pour Animal’s Boner Burge, car son nom est tellement extra. C'est tellement drôle d'écouter le nom d'un hamburger composé d'un animal. Mis à part son nom, un animal n'est pas du tout un hamburger. Il a gagné Meilleur nouveau burger à Los Angeles 2015 semble un peu gênant. Mais oui, il a été récompensé et figure maintenant sur la liste des hamburgers primés. Les ingrédients comme les côtes courtes, le paleron et la moelle osseuse maison, oui vous avez bien lu, avec les garnitures comme le fromage jack, le piment poblano, l'oignon caramélisé et la sauce secrète 420 des animaux (une sauce secrète délicieusement piquante dans laquelle la moutarde et la sauce barbecue sont mélangés ensemble), farcis entre les deux tranches de seigle marbré grillé. Dans cette recette, l'ingrédient inhabituel utilisé est la moelle osseuse qui est le secret de son menu.

Le goût et la saveur des aliments changent au fil du temps, il est presque difficile et impossible de conserver le même goût pendant une période prolongée. Mais le fait intéressant est que c'est prouvé, le goût de la recette peut être conservé le même pendant longtemps également. Ce n'est autre que l'Original Joe's Hamburger.

L'original Joe's Hamburger a gagné Gagnant du meilleur burger classique du prix SF Weekly. Ce qui est intéressant avec ce burger, c'est que cette recette a le même goût depuis l'ouverture du restaurant en 1937. Beaucoup de gens peuvent penser comment c'est possible, mais c'est la vérité. Les ingrédients utilisés sont une galette épaisse et juteuse, déposée sur deux moitiés de pain au levain italien beurré et grillé et garnie d'oignons grillés et de fromage. Et c'est la raison pour laquelle pas de glaçage sophistiqué, pas de fioritures non plus : juste un classique américain sain et de qualité.


Gagnants du Burger Bash 2018 : Clinton Hall et Citi Field

Les sueurs de viande étaient en pleine vigueur hier soir alors que Burger Bash a débuté lors du New York City Wine & Food Festival.

Comme vous l'avez probablement remarqué lors de notre couverture sur la page Instagram de Food Network, le 11e festival annuel du vin et de la nourriture de New York City bat son plein ce week-end. Vos chefs préférés comme Alex Guarnaschelli, Giada De Laurentiis, Rachael Ray et d'autres sont en ville, et ils servent des festins épiques et des boissons de qualité lors d'événements tout au long du week-end. Ce week-end préféré des fans attire des foules affamées à des dizaines d'événements chaque année, mais aucun événement du Festival n'est peut-être plus apprécié que Burger Bash.

Imaginez ceci : une fête sur un toit surplombant la ville de New York, Rachael Ray en tant qu'hôte, de la bière fraîche et un groupe live. Oh. Et plus de 30 burgers cuisinés sur place par des chefs de tout le pays. C'est la scène à Burger Bash, et il n'y a rien d'autre tout à fait comme ça.

Avec toutes les dégustations et les danses en cours, il peut être facile d'oublier qu'il s'agit d'une compétition. Chaque hamburger est transmis à un panel de juges estimés - dont cette année Neil Patrick Harris, Geoffrey Zakarian et Andrew Zimmern - qui décidera finalement de leur choix de créations entre les petits pains. Mais il y a aussi un élément de choix du public, et cela met le pouvoir entre les mains des invités.

Cette année, pour la toute première fois, selon l'animatrice Rachael Ray, les juges ont été unanimes dans leur décision. Le chef Patrick Schaeffer de Citi Field a remporté le prix du choix des juges. Lui et son équipe ont servi des hamburgers de style slider servis avec leur glaçage signature et leur bacon croustillant et moelleux qui a sérieusement impressionné le panel. La foule, cependant, a opté pour un choix plus old-school. Rencontrez le Double Shashed Burger de Clinton Hall. Ce hamburger à deux galettes avec du fromage gluant, des cornichons et des oignons croustillants a remporté le prix du public. Et on voit pourquoi. Nous l'avons mangé - et nous l'avons adoré.

Le restaurant le plus honoré de l'année dernière, le restaurant Le Rivage, était de nouveau sur la scène cette année, et le chef y espérait conserver son titre. Bien qu'il n'ait pas remporté de prix cette année, il a encore une fois servi son délicieux burger à la soupe à l'oignon français. Un autre favori culte, Shake Shack, était également présent, mais leur offre était tout sauf traditionnelle. Au lieu de leur classique Shack Burger, ils ont introduit le Jump Jack Shack avec du fromage Jack et des oignons caramélisés.

L'équipe d'Alex Guarnaschelli de Butter représentait le restaurant Midtown New York City avec une interprétation de niveau supérieur d'un favori. Cette beauté d'un hamburger était empilée entre des petits pains avec du fromage américain et une confiture de bacon et d'oignons. puis grillé pour un craquement subtil à l'extérieur.

Pas étranger à Burger Bash, le vainqueur à plusieurs reprises Josh Capon était présent cette année, et bien sûr, il distribuait son Bash Burger désormais signature. Deux galettes super juteuses, du fromage américain dégoulinant, une confiture oignon-bacon sucrée-salée et des cornichons acidulés – tout se passait dans le Bash Burger, et tout était carrément délicieux.


Michael Symon remporte encore une fois Burger Bash et plus de SoBeWFF

Festival du vin et de la gastronomie de South Beach a avalé Miami entier le week-end dernier. Les rues sont devenues plus encombrées que jamais, nos comptes de médias sociaux se sont noyés dans des photos de nourriture et quiconque a assisté au festival soigne maintenant une gueule de bois épique, chuchotant qu'il ne mangera/boirera plus jamais. Mais à part tout cela, certains des chefs et personnalités culinaires les plus réputés du pays se sont rendus à Magic City pour ce qui est le plus grand événement gastronomique et œnologique que Miami ait à offrir. Parrainé par Food & Wine, le festival bénéficie à l'école hôtelière de la Florida International University, ce qui signifie que, dans les coulisses de la fête, de nombreux fonds ont été collectés pour les étudiants de l'école. Pour ceux qui n'ont en aucun cas participé à la folie annuelle, voici ce qui s'est passé :

La lumière d'Amstel Burger Bash, probablement l'un des plus grands événements SoBeWFF, a de nouveau frappé vendredi soir dernier. Des points:

1. Il a été assailli. Il y avait des hordes de gens qui se bousculaient, martelaient des hamburgers comme s'il n'y avait pas de lendemain, buvaient de grandes quantités d'Amstel Light et présentaient leurs mouvements les plus festifs de bière, de hamburger et de danse du ventre. Et, bien sûr, il y avait des tentes après des tentes de (principalement) des hamburgers géniaux de différents restaurants, y compris des classiques de Miami comme El Rey de Las Fritas, Usine de Pincho, OTC, Langue et joue et plus.

Le travail d'équipe fait fonctionner le Shack. Énormes accessoires à notre formidable équipe pour la grande victoire de ce soir à #sobewff #burgerbash ! pic.twitter.com/QpMf6amgr7

– SHAKE SHACK (@shakeshack) 22 février 2014

2. Mais c'était Michel Symon's hamburger qui a remporté la grande victoire. Rachel Ray, qui a accueilli l'événement, a dit docilement qu'elle ne pouvait pas le croire lorsqu'elle a annoncé que le "Fat Doug Burger" de Symon, un hamburger de bœuf avec pastrami, fromage Havarti et salade de chou avait remporté le prix Prix ​​du public. Personne d'autre ne pouvait le croire non plus, étant donné que Symon's a maintenant remporté le prix du public à quatre reprises. et il doit être truqué.

3. Shake Shack avoir le Vote du juge. Avec tous les hamburgers intensément gastronomiques de la compétition, cette victoire a également été un choc. Burger Bash concerne-t-il réellement les meilleurs hamburgers ou les noms notables qui y participent ? Chez Moët Hennessy Le Q:

1. Sports illustrés les mannequins ont attaché leurs tabliers et ont sauté dans les cuisines de fortune de The Q pour aider à griller les produits. Pendant ce temps, des invités carnivores ont dégusté certains des meilleurs barbecues d'Amérique, tout en essayant d'équilibrer leurs flûtes Chandon aux couleurs vives à la main.

2. Michel Symon modèles de couverture de Sports Illustrated Lily Aldridge et Chrissy Teigen tandis que John legend a laissé tomber son assiette pour donner Giada De Laurentiis un énorme câlin d'ours en traversant les cordes de velours.

3. Amy et Mike Mills du 17th Street Bar & Grill ont été couronnés Roi et reine du Q par Katie Lee et Jeff Mauro pour leur porc entier grillé (c'était littéralement un porc entier grillé) avec un côté de leurs célèbres haricots rouges.

En retard à Medianoches & Mixologie:

[Photo gracieuseté d'Ashley Brozic]

1. Les médianoches étaient partout et c'était une très bonne chose. Les chefs locaux aiment Pubbellyde José Mendin et Pain & Beurre's Alberto Cabrera a servi la concoction cubaine classique, tandis que d'autres aiment Îles Canaries fourni des croquetas tueuses.

2. Il y avait deux types de personnes à l'événement: le genre paré de paillettes servant de grandes quantités de rhum Botran et le genre portant des bavoirs Los Bobos disproportionnés tout en essayant de doubler le poing, dit rhum Botran et medianoches.

3. Anne Burrell, qui a organisé l'événement avec Emilio Estefan, choisi Amérique latine's sandwich en tant que gagnant de la soirée, avec Los Bobos prendre la deuxième et les gars cubains arrachant le troisième. Ils ont annoncé les gagnants assez tôt dans la soirée, ce qui a conduit beaucoup à se débarrasser bien avant que l'horloge ne sonne minuit. Dommage pour eux, plus de croquetas pour nous.

À l'intérieur du samedi Grand village de dégustation de Whole Food's Market :


Michael Symon gagne gros au SoBe Burger Bash 2011

Hier soir au SoBe Burger Bash à Miami Beach - ou officiellement l'Amstel Light Burger Bash présenté par Allen Brothers et animé par Rachael Ray au South Beach Wine & Food FestivalChef de fer Star Michel Symon (B Spot, Ohio) a gagné gros. Il a battu 26 concurrents, dont Michael White, Bobby Flay, Masaharu Morimoto, Laurent Tourondel, Spike Mendelsohn et José Garces - et a ramené à la maison le convoité Prix ​​du public pour une deuxième année consécutive sans précédent.

Symon a également remporté le Heinz Burger le mieux garni prix avec son Hé ! Burger fait avec du salami frit, du provolone, de la sauce shasha et de l'oignon mariné. A déclaré Symon après avoir reçu le trophée, "L'année dernière, c'était du pastrami. Cette année, c'était le salami. C'est de la viande sur viande, bébé!"

Marc Murphy (Landmarc, NYC) a remporté le Le favori des juges avec son burger "Big Marc", un hamburger tout boeuf sur pain maison poivre noir et cheddar avec ketchup pointu et cornichons maison. Le Meilleur plat d'accompagnement prix est allé à Carlos Barillas de Burger & Bière Joint de Miami Beach pour leur salade de pommes de terre au four truffées.

Observations de la gueule de bois :

Lauréat 2009 Spike Mendelsohn déguisé en un plutôt convaincant le hambourgeois — ses pom-pom girls sexy étaient habillées en policières sexy.

Restaurateur Danny Meyer a tenu la cour à la Shake Shack stand - sa première participation au Bash in SoBe - en distribuant ce qui ne peut être que des lunettes de soleil Shake Shack très convoitées.

Tim Amour (Lonesome Dove, Fort Worth, Texas) avec la décision audacieuse d'aller avec un hamburger d'élan.

Des chefs célèbres dont Masaharu Morimoto et Michel Symon (bien sûr) avait les files d'attente les plus longues. Morimoto avait le hamburger le plus salissant – surmonté d'un œuf au plat – mais il était également trop généreux avec des serviettes en papier.

La chaîne arriviste de Los Angeles Burger umami - avec leurs flattops personnalisés - avaient également des lignes énormes.

Chef de fer Marc Forgione était également sur la scène – le proxénétisme des sandales Havaianas. C'était donc une victoire pour les deux Marc de New York.


Soutenez la voix indépendante de Miami et aidez à garder l'avenir du New Times libre.

​"L'année dernière, c'était du pastrami. Cette année, c'est du salami. C'est de la viande sur de la viande, bébé!" C'est ce que Michael Symon avait à dire hier soir alors qu'il acceptait son deuxième prix du public consécutif au Burger Bash d'hier soir.

On ne peut pas dire que le résultat a été une surprise. Bien que les files d'attente se soient étendues jusqu'au milieu de la tente pour Morimoto, Shake Shack, Umami Burger, Good Stuff Eatery (Spike Mendelsohn) et Michael's Genuine, nous avons attendu 20 minutes pour arriver à l'avant de la ligne B Spot, seulement pour découvrir que le Le retard était principalement attribué à la demande de photos avec le toujours souriant Symon.

Sa concoction gagnante était le Yo! Burger drapé de la même sauce ShaSha qu'il a utilisée l'année dernière, mais avec du salami frit, du provolone et un oignon mariné sur ce tour. La sauce a également remporté un prix Heinz pour le meilleur condiment. Parmi les autres gagnants, citons Burger & Beer Joint pour sa salade de pommes de terre au four à la truffe, et Mark Murphy de Landmarc a remporté un prix pour sa créativité avec "The Big Marc" : un hamburger entièrement au bœuf sur un pain au poivre noir et au cheddar avec du ketchup et des cornichons.

Les juges comprenaient Todd English, Bobby Flay, Rachael Ray et Art Smith, mais nous avons également repéré Ted Allen et Gail Simmons en train de profiter du casier à viande, tandis que Jason Taylor a également fait une passe rapide. Les rumeurs d'un certain M. Bourdain circulant dans la tente se sont également répandues, mais nos caméras n'ont pas pu le capter. Voici quelques faits saillants :

Michael Schwartz donne à Anne Burrell quelque chose pour lui faire dresser les cheveux.

Rachel Ray avait besoin d'une grosse équipe de gardes du corps en costume noir pour la tenir à l'écart de la foule "dangereuse" carnivore pendant qu'elle mordait dans chacun des 26 hamburgers.

Merde, cette fille devient impertinente quand elle n'a pas assez de fer.

Sakaya Kitchen et Richard Hales de Dim Ssam a gogo creusaient sur les petits pains d'Ingrid Hoffmann. D'accord, sa viande aussi. Il lui a donné son vote pour le meilleur burger.

Les hamburgers de wapiti de Tim Love avec confiture de myrtilles et foie gras ont été un énorme succès auprès de notre équipe de dégustation. Nous n'avons pas peur d'admettre que nous l'avons fait danser pour notre vote, cependant.

Jacques Torres s'est livré à quelques bouchées de bœuf tandis que les étudiants de la CRF préparaient un gâteau au chocolat sans farine et des biscuits aux pépites de chocolat sur son stand.

Gardez Miami New Times gratuit. Depuis que nous avons commencé Miami New Times, il a été défini comme la voix libre et indépendante de Miami, et nous aimerions qu'il en soit ainsi. Offrir à nos lecteurs un accès gratuit à une couverture incisive des nouvelles locales, de la nourriture et de la culture. Produire des histoires sur tout, des scandales politiques aux nouveaux groupes les plus en vogue, avec des reportages audacieux, une écriture élégante et des membres du personnel qui ont tout remporté, du prix Sigma Delta Chi de rédaction de longs métrages de la Society of Professional Journalists à la Casey Medal for Meritorious Journalism. Mais avec l'existence du journalisme local en état de siège et les baisses de revenus publicitaires ayant un impact plus important, il est plus que jamais important pour nous de rallier notre soutien au financement de notre journalisme local. Vous pouvez nous aider en participant à notre programme d'adhésion "I Support", nous permettant de continuer à couvrir Miami sans paywalls.


Michael Symon remporte la troisième victoire consécutive de Burger Bash

MIAMI BEACH, Floride (AP) – Le chef de fer de Food Network, Michael Symon, a transformé une triple dose de porc en une troisième victoire consécutive au Burger Bash annuel du South Beach Wine and Food Festival.

"Nous aimons le concept de viande sur viande", a déclaré Symon vendredi à propos de sa série de hamburgers gagnants, tous habillés de garnitures charnues. Le gagnant de cette année, le Porky Burger, comportait un hamburger de porc haché parsemé de bacon, puis garni de porc effiloché. Et pour faire bonne mesure, il a ajouté un accompagnement de craquelins de porc.

"La première année, nous avons fait le salami. La deuxième année, nous avons fait le pastrami. Cette année, nous avons moulu le bacon dans la viande pour le hamburger", a-t-il déclaré. "Nous avons fait ce que nous pensions être impossible, alors peut-être devrions-nous arrêter."

L'année dernière, le hamburger gagnant de Symon était le Yo! Burger, une galette de bœuf garnie de salami frit, de fromage provolone, de sauce shasha et d'oignon mariné. En 2010, c'était son Fat Doug, qui était garni de pastrami, de fromage suisse et de salade de chou sur un pain brioché.

Le prix fait partie du Burger Bash annuel, un événement du festival organisé par Rachael Ray. Des dizaines de chefs de tout le pays se réunissent dans une immense tente sur la plage, préparant leurs meilleures créations de hamburgers pour des milliers de participants.

Parmi les autres lauréats précédents, citons Spike Mendelsohn de Good Stuff Eatery à Washington (2009), Michael Schlow de Radius à Boston (2008) et Shake Shack de New York (2007).

Ils ont accouché et aiment leurs enfants. Et ils veulent vous rappeler que toutes les personnes enceintes ne sont pas des femmes.

Les personnes transgenres et non binaires dans tout le pays ont accouché depuis des décennies, et beaucoup souhaitent voir un langage plus neutre en matière de genre dans le droit et la médecine.

Un homme tué alors qu'il rentrait chez lui à pied, selon la police de SC

Aucune arrestation n'a été effectuée et les enquêteurs tentent de déterminer le motif de la fusillade meurtrière.

Un dPlacez un sac sur le rétroviseur de votre voiture lorsque vous voyagez

Brilliant Car Cleaning Hacks Les concessionnaires locaux aimeraient que vous ne le sachiez pas

Elle a dû tenir son petit garçon dans ses bras lors de sa mort

Le garçon, identifié par sa famille comme étant Aiden Leos, se trouvait sur la banquette arrière de la voiture de sa mère lorsqu'un autre conducteur lui a tiré dessus et l'a tué, ont indiqué les autorités.

Lauren Boebert a déclaré qu'il n'y avait pas eu un seul décès de COVID-19 au Texas depuis la fin des restrictions sur les masques en mars. Les données montrent que des milliers de personnes sont en fait décédées.

3 600 Texans sont morts du COVID-19 depuis le 2 mars, jour de la levée des restrictions, a déclaré le Texas Department of State Health Services.

Des responsables israéliens regrettent le bombardement du bureau AP de Gaza alors que le nettoyage après le cessez-le-feu commence

Des responsables israéliens ont exprimé en privé leur « regret » d’avoir fait exploser une tour dans la bande de Gaza qui contenait des bureaux de médias étrangers, est-il apparu dimanche, alors que les Palestiniens commençaient à nettoyer les rues jonchées de décombres de l’enclave. Dans la ville de Gaza, des groupes de jeunes hommes et femmes ont utilisé des balais pour balayer la poussière et les débris des routes principales, alors que des veillées en plein air étaient organisées pour les 248 victimes des frappes aériennes et des tirs d'artillerie israéliens. Les responsables américains estiment que le coût de la réparation des hôpitaux, des écoles et des infrastructures endommagés de Gaza s'élèvera à plusieurs milliards de dollars, tandis que les Nations Unies affirment que des centaines de maisons ont été complètement détruites. Cela est arrivé alors que le New York Times rapportait que certains responsables militaires israéliens « regrettaient » désormais la décision de frapper la tour des médias dans la ville de Gaza, qui contenait les bureaux d’Associated Press, une grande agence de presse américaine, et du diffuseur Al-Jazeera. Israël maintient que la frappe aérienne était justifiée car il prétend que des actifs du Hamas se trouvaient dans le bâtiment. L'armée israélienne a donné aux journalistes une heure pour évacuer la tour, et personne n'a été tué dans l'attaque. Mais selon le New York Times, certains responsables militaires israéliens s'étaient opposés à la frappe aérienne et la considèrent maintenant comme une « erreur ». Un responsable a également estimé que les dommages causés par la frappe à la réputation internationale d'Israël l'emportaient sur les avantages de la destruction des équipements du Hamas, a ajouté le rapport, citant trois sources. Le Hamas nie que ses actifs se trouvaient dans la tour des médias et a accusé Israël d'avoir commis des « crimes de guerre » en attaquant des bâtiments civils, bien qu'Israël le rejette. Dans une interview accordée au Telegraph dimanche, un haut responsable du Hamas a blâmé Israël pour le déclenchement du conflit à Gaza et a averti que l'État juif « jouait avec le feu ».

L'ancien conseiller de Trump, Jason Miller, condamné à payer 42 000 $ de frais juridiques pour l'échec d'un procès en diffamation

Suite à l'échec d'une affaire de diffamation, M. Miller doit couvrir les frais juridiques du journaliste selon des documents judiciaires récemment révélés

L'ancien conseiller de Trump, Michael Flynn, affirme que la pandémie de COVID-19 a été fabriquée pour détourner l'attention des élections de 2020

L'ancien conseiller de Trump a faussement affirmé vendredi que la pandémie de coronavirus avait été inventée avant le 3 novembre "pour prendre le contrôle" de la société.

La Russie et la Chine se comporteront de manière responsable, selon First Sea Lord, alors que le Carrier Strike Group met les voiles

La Russie et la Chine devraient " se comporter de manière responsable " et ne pas répondre imprudemment au porte-avions britannique, a déclaré le First Sea Lord, alors que le Carrier Strike Group britannique mettait les voiles pour son premier déploiement. Le nouveau porte-avions phare de la Grande-Bretagne, le HMS Queen Elizabeth, a quitté Portsmouth samedi soir pour diriger six navires de la Royal Navy, un sous-marin de la Royal Navy, un destroyer de la marine américaine et une frégate des Pays-Bas dans la plus grande concentration de puissance maritime et aérienne pour quitter le Royaume-Uni en une génération. Le déploiement mondial de sept mois est le premier déploiement opérationnel du groupe aéronaval britannique. Les neuf navires, plus 32 avions et 3 700 personnes, traverseront la Méditerranée et l'océan Indien et se dirigeront vers l'Indo-Pacifique. Compte tenu de la proximité des forces russes en mer Noire et des revendications affirmées de Pékin sur les zones contestées de la mer de Chine méridionale, les tensions internationales pourraient s'enflammer.

Verstappen remporte le GP de Monaco et prend la tête du titre de F1 à Hamilton

Max Verstappen a pris la tête du championnat de Formule 1 pour la première fois de sa carrière avec une victoire dominante dimanche au Grand Prix de Monaco, sa première victoire sur le circuit tant vanté. Verstappen a pris les commandes de la course dès le départ depuis la deuxième position, en partie parce que le poleman Charles Leclerc n'a pas pris le départ de la course en raison d'un problème mécanique. Verstappen s'est élancé devant Valtteri Bottas et a mené de bout en bout pour sa deuxième victoire de la saison et la 12e de sa carrière.

Dominic Cummings dira que Boris Johnson a sauté les premières réunions COVID-19 pour écrire un livre sur Shakespeare afin de financer son divorce, craignent les assistants

Les assistants du Premier ministre britannique Boris Johnson craignent que l'ancien conseiller principal Dominic Cummings n'utilise sa comparution devant les députés pour faire des déclarations préjudiciables.

Ady aimerait rejoindre une famille aimante et attentionnée qui passera beaucoup de temps avec elle

Se connecter avec les gens et développer des relations sont les points forts d'Adylef, qui s'appelle Ady.

« Vous pouvez sentir la tension » : une aubaine pour les agriculteurs des minorités divise l'Amérique rurale

LaGRANGE, Mo. - Shade Lewis venait juste de nourrir ses vaches un après-midi de printemps ensoleillé lorsqu'il a ouvert une lettre qui pourrait changer sa vie : le gouvernement proposait de rembourser son prêt agricole de 200 000 $, dans le cadre d'un nouveau programme d'allégement de la dette créé par les démocrates pour aider les agriculteurs qui ont subi des générations de discrimination raciale. It was a windfall for a 29-year-old who has spent the past decade scratching out a living as the only Black farmer in his corner of northeastern Missouri, where signposts quoting Genesis line the soybean fields and traffic signals warn drivers to go slow because it is planting season. But the $4 billion fund has angered conservative white farmers who say they are being unfairly excluded because of their race. And it has plunged Lewis and other farmers of color into a new culture war over race, money and power in U.S. farming. Sign up for The Morning newsletter from the New York Times “You can feel the tension,” Lewis said. “We’ve caught a lot of heat from the conservative Caucasian farmers.” The debt relief is redress set aside for what the government calls “socially disadvantaged farmers” — Black, Hispanic, Indigenous and other nonwhite workers who have endured a long history of discrimination, from violence and land theft in the Jim Crow South to banks and federal farm offices that refused them loans or government benefits that went to white farmers. The program is part of a broader effort by the Biden administration and Democrats in Congress to confront how racial injustice has shaped U.S. farming, which is overwhelmingly white. Black farm advocacy groups say that nearly all the land, profit and subsidies go to the biggest, most powerful farm operations, leaving Black farmers with little. But in large portions of rural America, the payments threaten to further anger white conservative farmers. The plans have drawn thousands of enraged comments on farm forums and are being fought by banks worried about losing interest income. And some rural residents have rallied around a new slogan, cribbed from the conservative response to the Black Lives Matter movement: All Farmers Matter. Lewis is part of a new generation of Black farmers venturing back into urban plots and small rural farms, driven by a desire to nourish their communities with healthy food and create wealth rooted in the land. Growing up in LaGrange, a city of 950 along the Mississippi River, Lewis would scoot a toy John Deere tractor through his mother’s apartment and pretend he was farming the carpet. He joined 4-H, farming and business groups in high school. He started farming at 19, with a few cows and dreams of ending the day with his own dirt on the soles of his boots. “I worried about him,” said his father, Kevin Lewis. “I watch him and shake my head and say, 'Is it worth it?'” It can be a tough, lonely life. In 1920, African Americans owned some 14% of the farms in the United States. But after a century of racial violence, foreclosures, migration into cities and farm consolidation, there are fewer than 49,000 left, representing 1.4% of American farmers. Most are concentrated in the Southeast and Texas. These days, Black farmers have forged online networks that function as their own digital homemade farm bureaus. They celebrate first turnip harvests, ask whether fertilizer made from fish can revive wilting plants and commiserate about navigating government programs and the isolation of being the only Black farmers in their counties. “You don’t have a network. You don’t have an infrastructure. There’s nothing,” said Sandy Thompson, who started an online directory of Black farmers in 2019 after abandoning a three-year quest to convert a 5-acre plot outside San Antonio into a vegetable farm. Thompson spent $20,000 on equipment only to have her mower get stuck in the sandy soil. She called university extension offices, a vital source of guidance for farmers, but said she never got any help. “We are not competitive with white farmers,” she said. “We need any help we can get.” Nonwhite farmers, who make up about 5% of farmers, say they struggle disproportionately to get loans and government grants. They received less than 1% of the billions of dollars in subsidies that flowed into farm country last year under former President Donald Trump to compensate farmers hurt by the coronavirus pandemic and the trade war with China. Lewis said he spent years struggling financially and searching for credit as he built his cattle herd from a few cows on rented ground to about 200 cows and calves on more than 100 acres of his own land. At first, he said, farm agents did not return his calls. Banks scoffed at his plans. Some days, he could not afford to gas up the red pickup truck that would stall out as he went to fix fences and spread manure in his alfalfa fields. Like many farmers, he works a second job, on power transmission lines. Getting his government loan paid off now could change everything. He said he could pay down other loans on his livestock, expand the patchwork of fields he owns to compete against established farmers, and get financing to build a home so he and his wife can escape their one-bedroom apartment. “It’ll open up a whole lot of doors,” he said. “Maybe these local banks that didn’t have time for minorities will open up to us.” But several of his white neighbors in Lewis County, where 77% of voters supported Trump in November, see it differently. Now, raw conversations about discrimination in farming are unfolding at farmers markets and on rural social media channels where race is often an uncomfortable subject. “It’s a bunch of crap,” said Jeffrey Lay, who grows corn and soybeans on 2,000 acres and is president of the county farm bureau. “They talk about they want to get rid of discrimination. But they’re not even thinking about the fact that they’re discriminating against us.” Even in a county that is 94% white, Lay said the federal government’s renewed focus on helping farmers of color made him feel like he was losing ground, a sign to him of the country’s demographic shifts. “I can’t afford to go buy that 5,000-acre piece of ground,” he said. “Shade Lewis, he’d qualify to get it. And that’s fine. That doesn’t bother me. But I can’t.” Lewis senses the tensions when he swings into the gas station to get a Mountain Dew before feeding his cows in the morning and when he scans comments on Facebook or the news on RFD-TV, a kind of CNN for rural America. Conversations with white farmers around LaGrange become strained when they veer from corn prices to the challenges of being a Black farmer in a white industry. “You can sit here and talk about race and things you’ve been through,” Lewis said. “They don’t understand. They’ll never understand.” Many farmers of color have welcomed the debt relief, which was tucked into the $1.9 trillion coronavirus relief act, as well as even more ambitious measures proposed by Democrats to grant plots of up to 160 acres to Black farmers. The Agriculture Department has a long-standing series of programs to serve socially disadvantaged farmers and estimates that nearly 16,000 will have loans paid off that were made or backed by the government. The agency has sent thousands of letters to eligible farmers and expects that money could start flowing by early June. But rural residents upset with the repayments call them reverse racism. White conservative farmers and ranchers from Florida, Texas and the Midwest quickly sued to block the program, arguing that the promised money amounts to illegal discrimination. America First Legal, a group run by former Trump aide Stephen Miller, is backing the Texas lawsuit, whose plaintiff is the state’s agriculture commissioner. “It’s anti-white,” said Jon Stevens, one of five Midwestern farmers who filed a lawsuit through the Wisconsin Institute for Law and Liberty, a conservative legal group. “Since when does Agriculture get into this kind of race politics?” Agriculture Secretary Tom Vilsack defended the debt-repayment program at a White House briefing this month, saying that earlier coronavirus relief had gone disproportionately to white farmers. He also said the government had never addressed the cumulative effects of years of racial discrimination against farmers. “We know for a fact that socially disadvantaged producers were discriminated against by the United States Department of Agriculture,” he said. “There is a very legitimate reason for doing what we’re doing.” The use of race in federal programs has been a subject of litigation for decades, with a narrow majority of the Supreme Court deciding in 1995 that it is permissible only if the programs are “narrowly tailored” to accomplish a “compelling governmental interest.” The courts have generally held that institutions have a compelling interest in remedying their own past discrimination. Still, the lawsuits have sowed concern and anger through networks of Black farmers. Some have spent decades fighting unsuccessfully to get their share of legal settlements over past discrimination by the Agriculture Department. Now they are worried that the money set aside for debt repayment could get delayed for years in legal challenges. “We’re getting the short end,” said John Wesley Boyd Jr., a Virginia bean and grain farmer who is also founder of the National Black Farmers Association. “Anytime in the United States if there’s money for Blacks, those groups speak up and say how unfair it is. But it’s not unfair when they’re spitting on you, when they’re calling you racial epithets, when they’re tearing up your application.” Lewis said he tries to look beyond issues of race and has a white wife, white in-laws and white family on his mother’s side. But ignoring race can be impossible in a small town like LaGrange, he said. He hunts, fishes, holds conservative views and curses by saying “son of a buck.” He has voted Republican in past elections, but unlike most of his neighbors, he voted for President Joe Biden. One recent afternoon, a friend, Brad Klauser, who runs his family’s large cattle and grain farm, swung by Lewis’ barn to catch up. As they talked bills, rising fuel costs and sky-high land prices, the conversation turned to the debt relief that only one of them was eligible to receive. “Everybody should have the same option,” said Klauser, who is white, leaning on the flatbed of Lewis’ pickup. “Do you think you’re disadvantaged?” “There’s definitely disadvantages,” Lewis replied, saying that officials scoffed when he first tried to get a federal farm loan. “They didn’t take me serious.” After Klauser headed home, Lewis thought about how the two friends were both trying to reap a profit from the land. “Everyone should have a chance at farming,” he said. This article originally appeared in The New York Times. © 2021 The New York Times Company

Americans largely support Israel, but sympathy for Palestinians is on the rise

Changing demographics and rising awareness has fueled Americans' growing support of Palestine, though most still largely back Israel.

North Korea bans mullet haircuts, nose piercings, and skinny jeans in Kim Jong Un's latest crackdown on ɺnti-socialist behavior'

Nose piercings and skinny jeans are also forbidden, according to reports. Kim Jong Un's regime is afraid of an encroaching capitalistic lifestyle.

A couple just moved into a 3D-printed concrete home for about $1,400 a month- see what it's like to live in

Concrete 3D-printed homes could help alleviate the housing crisis and shortage, according to the home's makers.

Sanders says Americans 'should tone down the rhetoric' on Israel-Palestine and ɻring people together'

Sen. Bernie Sanders (I-Vt.) on Sunday said "we should tone down the rhetoric." when asked about an uptick in attacks against Jewish people in the United States in the last week that at least appears to be correlated to the fighting that broke out between Israel and Hamas overseas. CBS News' John Dickerson tried to gauge Sanders' view on the notion that some Democratic lawmakers may have inadvertently contributed to the "vitriol" against American Jews with their harsh critiques of the Israeli government. Dickerson specifically noted that some members of Congress, likely referring to Sanders' allies Reps. Alexandria Ocasio-Cortez (D-N.Y.) and Rashida Tlaib (D-Mich.), have recently referred to Israel as an "apartheid state." Sanders didn't address anyone directly or explicitly state how he feels about the use of "apartheid," but he did say the "job of the United States is to bring people together." Some believe use of term “apartheid” to describe Israeli treatment of Palestinians has increased the level of vitriol that has contributed to recent anti-Semitic attacks. Does Sen. Bernie Sanders (I-VT) agree? “I think we should tone down the rhetoric,” he tells @jdickerson. pic.twitter.com/COGgCo6Xga — Face The Nation (@FaceTheNation) May 23, 2021 Sanders, who has been critical of both Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu's government and Hamas, also took a somewhat middle-of-the-road stance when he and Dickerson discussed the U.S.'s policies regarding the Israel-Palestine question. The senator said Washington must "develop an even-handed approach to the conflict," which means being both "pro-Israel" and "pro-Palestine," although he remains a proponent of delaying weapons sales to Israel. “Given the incredible suffering in Gaza. I think the United States has got to develop an even-handed approach to the Israeli-Palestinian conflict,” Sen. Bernie Sanders (I-VT) says. “We have to be pro-Israel, but we have to be pro-Palestinian.” pic.twitter.com/LXMMGPXRVJ — Face The Nation (@FaceTheNation) May 23, 2021 More stories from theweek.comBoycotting the 2022 Olympics5 riotously funny cartoons about GOP resistance to the January 6 CommissionAngelina Jolie stands perfectly still, unshowered, covered in bees for World Bee Day

TikTokers wished a 97-year-old Auschwitz survivor a 'happy Holocaust' as some ɿree Palestine' supporters target Jewish social media users with antisemitic abuse

Following Israel's bombing campaign on Gaza, Jewish creators' social media content was often spammed with antisemitic comments.

Former Rep. Justin Amash says Liz Cheney could have spoken out against Trump sooner, rejects her being 'some sort of hero'

"For a long time, I was warning that the president's approach could lead to things like violence . to a lot of animosity and contempt," Amash said.

The California mother of a 6-year-old boy killed by a 'road rage' shooter says she wants 'justice to be served' for her son

"As I was merging away from the carpool lane, I heard a loud noise, and I heard my son say 'ow'," Joanna Cloonan told ABC's Good Morning America.

Dallas Mavericks take Game 1 against LA Clippers as Luka Doncic adds another gem

Luka Doncic had a triple double to lead the Dallas Mavericks over the Los Angeles Clippers.


BBQ RIB: Bill Gillespie’s Award Winning BBQ Rip Recipe

Accolades: Jack Daniels Invitational Winner, American Royal Winner

This recipe comes from World Champion pit master, Bill Gillespie. The Jack Daniels Invitational and American World Series of Barbecue winner revealed his award-winning recipe for BBQ ribs in his book Secrets of Smoking. Now you, too, can make your own award-winning ribs!

We love how the recipe calls for both a rub and a sauce to create a distinct flavour palate between the spicy base and sauce that’s both tangy and sweet.

Read the full recipe on GQue ici.


Burger Bash Top Honors Go To Iron Chef Michael Symon

MIAMI BEACH (CBS4) — The South Beach Wine and Food Festival officially kicked off Thursday night with the Burger Bash, hosted by Rachael Ray. It’s where some of the country’s greatest beef patty purveyors are pitted against one another as they show off their grilling skills.

This year, the winner was Food Network Iron Chef Michael Symon which marked the first ever back-to-back Burger Bash wins. His winning burger was dubbed the Yo! Burger, which had fried salami, aged provolone cheese, shasha sauce which is a hot mustard sauce with hungarian peppers and pickled onion.

The award is part of the Burger Bash, an annual event at the festival hosted by Rachael Ray. Chefs from around the country gather on the beach for a massive grill session and let attendees vote for best burger.

The 10th annual Wine and Food Festival is a star-studded four-day event that showcases the talents of the world’s most renowned wine and spirit producers, chefs and culinary personalities.

The event was founded as a fundraiser for Florida International University’s School of Hospitality and Tourism Management and has grown tremendously over the years. It is now one of the largest and most well-known festivals of its kind in the country.

In addition to Thursday nights $200 Burger Bash, other high-profile events include Friday night’s $350 Bubble-Q on the sand behind the Delano on South Beach hosted by Bobby Flay, Saturday’s $150 The Best Thing I Ever Ate At The Beach hosted by Duff Goldman at the Ritz-Carlton beach, and Guy Fieri’s $125 Big Beach Bar and Grill Closing Party at Ganesvoort South Beach on Sunday.

There’s also Saturday and Sunday’s $225 Whole Foods Market Grand Tasting Village at 13th and Ocean Drive. Tickets are still available for the Grand Tasting Village.

Another fun event for the entire family is the Fun and Fit As A Family featuring the Kidz Kitchen which takes place at Jungle Island. The two-day long mini-festival teaches kids and their parents how to make healthy food choices and features a variety of cooking demonstrations for children by various Food Network personalities such as Rachael Ray, Rocco DiSpirito, and Giada DeLaurentiis on Saturday and, Guy Fieri, Tyler Florence and Duff Goldman on Sunday. Tickets are $20.00.

The Food Network South Beach Wine and Food Festival will run through Sunday, Feb. 27th.


Voir la vidéo: Bobby Flay in Conversation with Michael Symon. Random House Open House